Faciliter la transition Cloud grâce une bonne gestion de ses services IT (ITSM)

L’avènement du Cloud amène les DSI à se poser beaucoup de questions autour de leurs infrastructures IT et du choix des fournisseurs. Au delà du changement de fournisseurs et de technologies cela impacte également la façon de gérer les services IT s’appuyant sur de telles infrastructures, et les entreprises ayant déjà optimisé leur gestion des services seront avantagées dans cette transition.

L’attrait des services cloud repose essentiellement sur leur évolutivité, leur flexibilité et leur capacité à fournir facilement et rapidement de nouveaux environnements de développement. Pour bénéficier pleinement de ces avantages, la technologie seule ne suffit pas, il faut également s’appuyer sur un ensemble de processus et de contrôles éprouvés.

 

Pour optimiser la chaîne globale de production de valeur des services, l’IT Service Management (ITSM) traite l’ensemble des aspects RH, process, technologies et fournisseurs. Avoir réussi à mettre en oeuvre les bonnes pratiques de l’ITSM (ITIL, COBIT, MOF…) sera un premier pas important dans la transition vers la gestion d’environnements IT hybrides et de services basés sur le Cloud. En effet, l’ITSM va dans ce sens en proposant notamment :

  • Une vision structurée et multi-fournisseurs des services qui facilite le remplacement d’un service “on premise” par son équivalent Cloud (SaaS, IaaS,…) que ce soit un service direct ou indirect (application, VM, stockage…) ;
  • La mise en oeuvre d’approches Agile et DevOps ainsi que de solutions d’automatisation (allocations de ressources, gestion des configurations, RBA – run book automation, RPA – Robotic Process Automation…) pour tirer pleinement partie de l’évolutivité et de la flexibilité des services Cloud ;
  • Des catalogues de services adaptés aux profils des utilisateurs et aux besoins des métiers : en détaillant les caractéristiques techniques et fonctionnelles des services disponibles, en permettant de choisir les niveaux de services adaptés aux besoins tout en respectant votre politique d’usage des environnements Cloud. Ils sont le point d’entrée pour faciliter le “self-provisioning” et proposer des briques de services standards favorisant la création et le déploiement de nouveaux services basés sur le Cloud ;
  • Une capacité à piloter finement la fourniture de services par la mise en oeuvre de mesures, KPI, SLA et OLA sur toute la chaîne de production et de support ; sachant que l’un des grands avantages des environnements Cloud est également de ne payer que ce qui est utilisé, ce pilotage fin est nécessaire afin d’assurer une réellement optimisation des coûts informatiques.

 

La migration vers le Cloud accroît grandement la flexibilité, l’évolutivité et la facilité d’accès aux ressources IT. Mais en contrepartie, cela peut aussi vite conduire à des comportements erratiques entraînant des dépenses non maîtrisées ou l’usage d’instances non sécurisées.
Par la mise en oeuvre des bonnes pratiques ITSM, la gestion efficace des services aidera les entreprises à optimiser leurs investissements et capitaliser sur les capacités des services Cloud et des environnements IT hybrides.

 

devoteam